Comment utiliser vos objectifs pour passer à l’action massivement !


Cet article est rédigé par Jeremy Hermelin, auteur du livre Milestone, entrepreneur débutant passionné de productivité, qui souhaite qu’il y ait plus d’état d’esprit entrepreneur dans notre quotidien.

De la réflexion à l’action : 7 étapes pour utiliser vos objectifs et passer à l’action massivement !

Dans cet article :
➡ Comment bâtir un plan d’action à l’épreuve des balles
➡ La question magique qui change radicalement votre productivité
➡ Le déclic qu’il vous manque jusqu’à présent pour agir
➡ Et d’autres astuces pour atomiser notre feignantise naturelle d’être humain..

Aujourd’hui, il est tant que vous utilisiez les objectifs que vous avez défini depuis tant de temps, mais qui patientent encore sur votre liste de tâche, votre calendrier, ou même planquée quelque part dans votre cerveau.

Oups ! Oui, parfois ça m'arrive aussi de pas être productif
Oups ! Oui, parfois ça m’arrive aussi de pas être productif

Oui, car, si vous êtes comme moi (c’est à dire feignant par nature), il vous est peut-être difficile d’accomplir effectivement certains objectifs que vous vous êtes fixés. Et si on pourrait croire qu’il s’agit uniquement d’avoir de la discipline, bien souvent, un petit changement d’organisation et de méthode pourra suffire à vous transformer en un monstre de productivité. Ce que je partage ici, c’est ma méthode, mon organisation pour passer de l’objectif à l’action.

Rappelez vous de toujours faire en sorte de travailler plus intelligemment au lieu de travailler plus dur, et vous finirez par oublier le terme procrastination.

Alors, c’est parti, suivez les étapes et faîtes bouger les choses !

Avez-vous déjà défini vos objectifs long termes ?

Vous connaissez sans doute déjà l’importance de définir vos rêves avec précision pour obtenir du succès. Ce n’est plus à démontrer, sans savoir où vous voulez aller, vous ne pouvez pas arriver à destination. Pour faire les bons choix et prendre les bonnes décisions dans votre vie, il est indispensable de savoir quelle est votre destination souhaitée.

Je part donc du principe que vous avez déjà votre grande direction tracée et définie et que vous savez précisément vers quel accomplissement vous avancez. Si ce n’est pas le cas, c’est le moment de le faire : Lisez ou relisez cet article et mettez le en application avant de continuer ici.

Heu.. les objectifs SMART, c'est pas exactement ça normalement...
Heu.. les objectifs SMART, c’est pas exactement ça normalement…

Pour la suite de l’article, je considère que vous avez un objectif fixé pour l’année en cours, et que vous l’avez écrit sur une feuille de papier ou un carnet.

L’étape suivante consiste à avoir sous les yeux votre plan d’action de comment vous allez l’accomplir.

Votre plan d’action en 12 mois

Pour le plan d’action, vous pouvez vous poser cette question :

Quelles sont les différentes étapes pour atteindre votre objectif ?

Voyez cet objectif comme le sommet d’un escalier, et définissez chaque marche que vous allez devoir gravir l’une après l’autre.

Astuces pour bien voir le rapprochement avec la métaphore des marches :

  1. L’ordre des marches ne peut pas être interchangé. La marche #1 DOIT être « grimpée » d’abord avant de s’attaquer à la marche #2. Si ce n’est pas le cas dans votre plan, la marche #1 n’est probablement pas la priorité absolue à ce moment là.
  2. Toutes les marches ont la même hauteur. Chaque étape de votre plan doit être de même « difficulté ». Vos efforts doivent être réguliers. Ne faîtes pas l’erreur de définir des petits objectifs pendant 11 mois, pour vous rendre compte que vous devez faire l’impossible le douzième mois. Le risque est de repousser la difficulté à une étape suivante qui finit par s’accumuler, plutôt que de la décomposer en plus petites étapes faciles.

Un petit conseil : partez toujours de la fin, pour revenez progressivement au début (c’est ce que les anglophones appellent le « reverse engineering »).

Par exemple pour un objectif financier, disons « économiser 10 000€ pour l’année prochaine », ça se décompose comme ça :

Economiser 10 000 € en un an = 833€ par mois.

C’est ensuite beaucoup plus facile et atteignable de se poser la question :

Comment je peux économiser 833€ ce mois-ci ?

Et vous pouvez trouver des solutions du style « réduire les dépenses + vendre quelques affaires/meubles ».

Préparer correctement votre semaine entière. 

Il s’agit d’être clair sur ce que vous allez faire sur le court terme. Ce dont vous allez pouvoir vous récompenser dans moins de 8 jours. C’est votre objectif de cette semaine.

Quel est votre objectif cette semaine ?

Qu’est-ce que vous avez prévu d’accomplir pour la fin de la semaine ?

Si la réponse est assez vague, pas de panique, mais c’est le moment de définir clairement, et quantitativement, votre objectif hebdomadaire. Car, avant même que vous vous en rendiez compte, vous allez accomplir cette petite victoire cette semaine et réaliser que toutes les semaines suivantes peuvent être identiques, et donc incroyablement productives !!

Si vous avez des impératifs cette semaine, notez-les. Vous avez peut-être choisi de vous reposer samedi/dimanche, ou bien vous avez déjà prévu un repas avec des amis jeudi soir. Notez tous ces moment où vous n’êtes pas disponible pour travailler sur votre objectif. Vous devez maintenant voir plus clairement le temps qu’il vous reste à consacrer à vos objectifs.

Ne soyez pas occupé, soyez productif ! 

Comme je l’aime à le rappeler régulièrement, être plus productif, ce n’est pas en faire plus, c’est faire la bonne chose au bon moment. Etre occupé est donc l’ennemi de la productivité.

Chaque fois que vous vous sentez débordé, vous êtes probablement improductif.

Là encore, pas de panique, ça arrive à tout le monde, moi le premier. Il m’arrive constamment d’avoir « trop » de choses à faire, de passer une heure de plus le soir pour finir une tâche en cours ou répondre à un email. Mais chaque fois, si je prend le temps de m’arrêter et réfléchir à ce que je fais, je me rend compte que ces tâches n’ont pas d’impacts sur l’objectif que j’essaye d’accomplir. C’est simplement du bruit en plus qui empêche de me focaliser sur l’essentiel.

La question magique pour être productif. 

Ce qu’il faut pour être incroyablement productif et avoir plus d’impact, c’est donc se concentrer sur l’essentiel. Encore faut-il savoir quelle est la chose essentielle que vous devez faire pour avancer dans la réalisation de votre objectif. Pour trouver cette réponse, posez vous cette question :

Quelle est la chose UNIQUE que je dois faire qui rendrait tout le reste plus facile ou complètement inutile ?

(Pour info, cette phrase est la question clé du livre The One Thing de Gary Keller, que je vous recommande si vous voulez approfondir ce sujet. Cela dit, si vous voulez la plupart des enseignements du livre prêt à mettre en application, continuez simplement de lire cet article, je vous donne les étapes pour mettre en application :-))

Cette question est très puissante et vous permet de focaliser votre attention sur la chose UNIQUE qui vous donnera le plus d’impact sur votre objectif. Notez donc la réponse à cette question sur une feuille de papier. C’est votre priorité absolue. 

Un bon moyen pour rester focaliser sur la priorité : les post-its sur votre bureau !
Un bon moyen pour rester focaliser sur la priorité : les post-its sur votre bureau !

Utiliser l’effet domino pour faire des choses plus grandes que vous. 

L’important c’est le momentum. FAIRE, mais surtout FINIR des petites actions.

Mieux vaut une petite action terminée, que 5 tâches importantes en cours. Car la tâche terminée est maintenant un petit domino que vous pouvez utiliser pour faire tomber un domino plus grand – une deuxième tâche un peu plus ambitieuse – et ainsi de suite.

Donc : Passez à l’action, à chaque fois en étant sûr de pouvoir finir la tâche cette fois-ci. Ne faîtes pas de pause dans l’accomplissement d’une tâche comme ça. Ne vous laissez pas interrompre par quelqu’un qui viendrait vous déranger. Bref, commencez et finissez dans le même bloc de temps. Si vous commencez une action sans savoir où elle doit s’arrêter et que vous n’êtes pas sur de la finir cette fois-ci, vous perdrez l’élan d’accomplissement, ce qu’on appelle le momentum, ou l’effet domino.

Travaillez uniquement sur des tâches faciles. 

L’astuce pour ça, c’est de définir des tâches suffisamment petites. Dans l’idéal, moins de 30 minutes, comme ça, c’est facile de la finir avant de passer à autre chose.

Si votre tâche doit vous prendre plus de 30 minutes, alors, découpez là systématiquement en plusieurs sous-tâches plus petites.

Peu importe l’ampleur de la tâche que vous planifiez de réaliser, vous pouvez toujours la découper en plusieurs étapes plus petites. Par exemple, si votre tâche est d’écrire un article de blog, comme c’est mon cas en ce moment, voici à quoi ressemble les différentes étapes de mon travail (Evidemment, il y a d’autres manières de faire, le tout est de rendre chaque étape suffisamment facile et rapide à accomplir : < 30 minutes).

  • Prendre notes de toutes les idées qui me passent par la tête (30 min)
  • Classer ces idées et en faire un plan (30 min)
  • Rédiger chaque paragraphe indépendamment (30 min x nombre de paragraphes)
  • Ajouter une introduction (30 min)
  • Mettre en forme, mettre en page (30 min)

Ca parait simple, (et ça l’est !), et c’est un bon moyen pour passer à l’action facilement.

Maintenant, vous devriez comprendre parfaitement l’importance de partir de votre objectif à long terme, pour redescendre petit à petit vers des tâches courtes et concrètes. C’est quelque chose qui fait toute la différence entre un rêve vague et un objectif atteignable, et c’est pour cela que j’ai créé un carnet papier que j’ai appelé Milestone, qui permet d’appliquer cette méthode de manière consistante, en suivant les instructions, une page par jour, pour rester engagé sur son objectif et l’accomplir cette année.

Passez à l’action immédiatement

Ok. Bien, vous avez votre objectif long terme, vous avez votre plan d’action, vous avez votre objectif de la semaine, vous l’avez découpé en tâches de moins de 30 min. Vous devriez être tout à fait capable d’accomplir tout ce que vous voulez avec ça. Mais s’il vous manque encore le petit déclic pour vous mettre en action, pour vous sortir du canapé, vous lever, et vous mettre au travail avec enthousiasme, voilà mon dernier conseil :

Posez vous cette question maintenant :

Qu’est ce que je peux faire tout de suite dans les 30 prochaines secondes ?

Evidemment, c’est quelque chose de minuscule, c’est un pas de fourmis !

Ca peut être :

  • Vous lever
  • Prendre votre téléphone
  • Mettre vos chaussures de sport
  • Prendre une feuille et un crayon

Comme vous le voyez, c’est une action physique, qui vous met en mouvement. Pourquoi ? Parce qu’il s’agit de passer de la phase de réflexion à la phase d’action, et que le meilleur moyen pour ça est de changer d’état physique. Sans rentrer dans les détails, un changement d’état physique entraine un changement d’état mental, et c’est tout ce qu’il faut pour démarrer. Il s’agit uniquement de démarrer, de vous mettre en mouvement.. …puis de garder l’élan et continuer.

Bref, passez à l’action maintenant, mettez vous en mouvement !

Découvrez le livre Milestone créé par Jeremy Herlin pour booster votre productivité en cliquant sur l’image ci-dessous :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *